Livraison suivie gratuite pour 20 € d'achats (France Métropolitaine) + d'infos

Book Hémisphères est une SCIC et entreprise d'insertion à but non lucratif

0,00 € 0 Mon panier

Votre panier est vide.

Encore 20,00 € pour obtenir la livraison gratuite (France) (France, conditions)

livres en soldes : polar, roman, jeunesse
Chercher un livre
Search Form

Nos rayons

  • Etat: Occasion - Bon Etat
  • Date de cette édition: 2008

Livraison à 3,15 € (estimatif)
Gratuite dès 20 €

1,10 €

En stock - Disponible

    Informations complémentaires
  • Format: Poche
  • Langue: Français
  • Genre: Romans & Fictions > Classiques
  • Editeur: Pocket
  • Collection: Pocket
  • N° dans la collection: 12530
  • Date parution: 2005
  • Nb pages: 95
  • EAN: 9782266152198
  • ISBN: 9782266152198

Garanties & Services

Paiement sécurisé
Satisfait ou remboursé
Stock direct
Service personnalisé

Résumé

Claude Gueux, dont le seul nom évoque Les Misérables et annonce avec trente ans d’avance l’immense Jean Valjean, était un pauvre diable, sans doute une crapule. En 1831, condamné pour vol à huit ans de prison, harcelé par son gardien-chef, il assassine celui-ci à coup de hache. On l’a poussé au crime, il le jure. Ses codétenus le soutiennent. Ses juges l’envoient néanmoins à l’échafaud.
De ce sordide fait-divers et de ce procès, Hugo va faire le plus violent et le plus passionné des réquisitoires. Contre la peine de mort d’abord, que cet ouvrier, ce damné de la terre ne méritait pas. Contre une société inhumaine ensuite.
« Le peuple souffre, le peuple a faim, le peuple a froid. La m...

Claude Gueux, dont le seul nom évoque Les Misérables et annonce avec trente ans d’avance l’immense Jean Valjean, était un pauvre diable, sans doute une crapule. En 1831, condamné pour vol à huit ans de prison, harcelé par son gardien-chef, il assassine celui-ci à coup de hache. On l’a poussé au crime, il le jure. Ses codétenus le soutiennent. Ses juges l’envoient néanmoins à l’échafaud.
De ce sordide fait-divers et de ce procès, Hugo va faire le plus violent et le plus passionné des réquisitoires. Contre la peine de mort d’abord, que cet ouvrier, ce damné de la terre ne méritait pas. Contre une société inhumaine ensuite.
« Le peuple souffre, le peuple a faim, le peuple a froid. La misère le pousse au crime et au vice. » Ouvrez des écoles, vous fermerez les prisons.
Hugo invective, il hurle son indignation. Et plaide pour la noblesse de l’être humain.

Source : Pocket

Lire la suite
Acheter le livre d'occasion Claude Gueux / La chute sur livrenpoche.com
1 autre exemplaire de cette édition de Claude Gueux / La chute

Vous trouverez aussi ce livre dans ces rayons

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'informations ici.
X