Mémoires d'un gentilhomme corsaire

Edward John Trelawney

Title

4,39 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre en Grand format Livre Grand Format
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 € Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré) Expédié sous 24h (jour ouvré)

Résumé de "Mémoires d'un gentilhomme corsaire"

Alexandre Dumas considérait ce « roman-vrai » comme le plus fabuleux récit d'aventures qu'il eût jamais lu - il en fut d'ailleurs l'éditeur en France au milieu du siècle dernier, mit vraisemblablement la main à la traduction... et alla jusqu'à l'inclure quelque temps dans ses propres Œuvres complètes ! Les... Voir plus...

  • "Mémoires d'un gentilhomme corsaire" de Edward John Trelawney
  • Collection : Phébus GF chez Phébus
  • Genre : Mémoires & Correspondance
  • 428 pages
  • Paru en 1988 dans cette collection
  • Livre en Grand format Livre Grand Format
  • Livre en français Livre en Français
  • EAN : 9782859401047

Alexandre Dumas considérait ce « roman-vrai » comme le plus fabuleux récit d'aventures qu'il eût jamais lu - il en fut d'ailleurs l'éditeur en France au milieu du siècle dernier, mit vraisemblablement la main à la traduction... et alla jusqu'à l'inclure quelque temps dans ses propres Œuvres complètes ! Les Anglais quant à eux vouent depuis cent cinquante ans un véritable culte à ce texte - à leurs yeux le plus grand livre qu'un Britannique ait écrit sur la mer avant L'lle au Trésor. Et ils ont quelque mérite à cela si l'on sait que Trelawney, cadet d'une famille d'aristocrates ruinés, déserta la Navy après Trafalgar (ce qui le rendait passible de la potence) pour aller courir l'océan Indien et les mers de la Chine en qualité de « gentilhomme de fortune » ... au service des Français !
Byron et Shelley s'enthousiasmèrent en leur temps pour ce personnage hors du commun, qui avait fait de l'indiscipline sa religion (Byron le prendra pour modèle de son poème Le Corsaire). Ses « mémoires » , qui rassemblent en quatre cents pages serrées la matière de plusieurs romans, écrits d'une plume rageuse, violente, superbe, révèlent une personnalité fascinante - et un conteur de génie.

Source : Libretto, Phébus

Produits récemment consultés