Livraison suivie gratuite pour 20 € d'achats (France Métropolitaine) + d'infos

Book Hémisphères est une SCIC et entreprise d'insertion à but non lucratif

0,00 € 0 Mon panier

Votre panier est vide.

Encore 20,00 € pour obtenir la livraison gratuite (France) (France, conditions)

Chercher un livre
Search Form

Nos rayons

Livraison à 3,15 € (estimatif)
Gratuite dès 20 €

Indisponible

    Informations complémentaires
  • Format: Poche
  • Langue: Français
  • Genre: Sciences humaines > Philosophie
  • Editeur: Gallimard
  • Collection: Folio Essais
  • N° dans la collection: 133
  • Date parution: 1989
  • Nb pages: 256
  • EAN: 9782070325375
  • ISBN: 2070325377

Garanties & Services

Paiement sécurisé
Satisfait ou remboursé
Stock direct
Service personnalisé

Résumé

CEPENDANT la liberté est aussi la seule de toutes les idées de la raison spéculative dont nous connaissons (wissen) a priori la possibilité, sans toutefois la percevoir (einzusehen), parce qu'elle est la condition de la loi morale, que nous connaissons. Les idées de Dieu et d'immortalité ne sont pas des conditions de la loi morale, mais seulement des conditions de l'objet nécessaire d'une volonté déterminée par cette loi, c'est-à-dire de l'usage simplement pratique de notre raison pure. Aussi pouvons-nous affirmer que nous ne connaissons ni ne percevons, je ne dirai pas simplement la réalité, mais même la possibilité de ces idées. Toutefois elles sont les conditions de l'application de la...

CEPENDANT la liberté est aussi la seule de toutes les idées de la raison spéculative dont nous connaissons (wissen) a priori la possibilité, sans toutefois la percevoir (einzusehen), parce qu'elle est la condition de la loi morale, que nous connaissons. Les idées de Dieu et d'immortalité ne sont pas des conditions de la loi morale, mais seulement des conditions de l'objet nécessaire d'une volonté déterminée par cette loi, c'est-à-dire de l'usage simplement pratique de notre raison pure. Aussi pouvons-nous affirmer que nous ne connaissons ni ne percevons, je ne dirai pas simplement la réalité, mais même la possibilité de ces idées. Toutefois elles sont les conditions de l'application de la volonté moralement déterminée à l'objet qui lui est donné a priori (le souverain bien). On peut donc et on doit en admettre la possibilité au point de vue pratique, quoiqu'on ne puisse théoriquement ni la connaître, ni la percevoir. Il suffit pour justifier cette conclusion, au point de vue pratique, que ces idées ne contiennent aucune impossibilité interne (contradiction). EMMANUEL KANT.

Source : PUF

Lire la suite
Acheter le livre d'occasion Critique de la raison pratique sur livrenpoche.com

product_id :1091451 ref_livre :4491

Ce livre existe aussi dans les collections suivantes

Vous trouverez aussi ce livre dans ces rayons

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'informations ici.
X