NOUVEAU ! Livraison suivie gratuite pour 20 € d'achats en Colissimo, DPD ou relais Pickup (France Métropolitaine)

Me connecter Je m'inscris
0,00 € 0 Mon panier

Votre panier est vide.

Sous-total : 0,00 €

Encore 20,00 € pour obtenir la livraison gratuite (France) (France, conditions)

Chercher un livre
Search Form

Nos rayons

  • Etat du livre: Occasion - Bon Etat - Jauni
  • Date de cette édition: 1963
Commandez avant pour une
expédition le Jeudi 21 Juin.

Livraison à 2.99 € (estimatif)
Gratuite dès 20 €

6,07 €

En stock - Disponible

    Informations d'édition
  • Format: Poche
  • Langue: Francais
  • Genre: Aventure/Action
  • Editeur: J'ai Lu
  • Collection: Aventure
  • N° dans la collection: 44
  • Date parution: 1963
  • Nb pages: 187
  • Série: Leur aventure

Garanties & Services

Paiement sécurisé
Satisfait ou remboursé
Stock direct
Service personnalisé

Résumé

Le 19 octobre 1950, M. Aneurin Bevin, Ministre des Affaires Étrangères de sa Majesté britannique, était interpellé à la Chambre des Communes. En effet venait de paraître « L'affaire Cicéron », un livre qui révélait l'incroyable exploit de l'espion qui avait réussi à vivre durant des mois dans l'intimité de l'Ambassadeur d'Angleterre à Ankara. Grâce au récit de Moyzisch, l'Angleterre apprenait qu'un obscur valet de chambre avait pu envoyer à Berlin les secrets les mieux gardés de la stratégie alliée. Et parmi ces secrets, la date même du débarquement. Cette histoire, incontestablement la plus sensationnelle affaire d'espionnage de toute la guerre, apporte des révélations étonnantes sur la ...

Le 19 octobre 1950, M. Aneurin Bevin, Ministre des Affaires Étrangères de sa Majesté britannique, était interpellé à la Chambre des Communes. En effet venait de paraître « L'affaire Cicéron », un livre qui révélait l'incroyable exploit de l'espion qui avait réussi à vivre durant des mois dans l'intimité de l'Ambassadeur d'Angleterre à Ankara. Grâce au récit de Moyzisch, l'Angleterre apprenait qu'un obscur valet de chambre avait pu envoyer à Berlin les secrets les mieux gardés de la stratégie alliée. Et parmi ces secrets, la date même du débarquement. Cette histoire, incontestablement la plus sensationnelle affaire d'espionnage de toute la guerre, apporte des révélations étonnantes sur la lutte souterraine que se livrent les services de renseignements. Et de plus elle prouve que somme toute l'espionnage est une arme à double-tranchant puisque les documents confidentiels que se procura Cicéron provoquèrent de violentes dissensions. dans l'entourage de Hitler.

Source : J'ai Lu

Lire la suite
Acheter le livre d'occasion L'affaire Cicéron sur livrenpoche.com
Autres exemplaires et éditions de L'affaire Cicéron

Autres exemplaires


Egalement disponible dans 2 autres éditions

Vous trouverez aussi ce livre dans ces rayons

product_id :588024 ref_livre :7765

Vous aimerez aussi
Donnez votre avis sur ce livre

Commentaires des clients

  • l'affaire Cicéron | Commenté par taureau publié le 25/09/14
    Votre note
    A Bibliopoche:
    Madame,Monsieur,
    en 1944 j'avais 9 ans et mon pere faisait fonction de Consul de France a.i. de l943 jusqu'en 1948 en Turquie a Iskenderun(Hatay,ancienne Alexandrette). J'insistais a un des deplacements de mon pere a Ankara capitale de la Turquie ou il devait se rendre a l'Ambassade, d'aller avec lui. Incidemment mon pere avait du -pendant ce voyage- se rendre egalement a l'Ambassade d'Angleterre.Je l'y avais accompagne et attendu pendant ses entretiens.Ce fut justement le valet de chambre(Cicéron) de l'Ambassadeur de sa Majesté Britannique qui nous debarassa de nos paletots.Pour votre information l'Ambassadeur se nommait " Sir Knachbul Huguessen (l'orthographe peut ne pas etre correcte).Et le valet en question appelé dans le bouquin MOYZISCH etait Cicéron en personne qui fut retribué par l'Ambassade d'Allemagne en monnaie fausse.Les allemands pensaient que les renseignements(documents photographiés)étaient destinés a tromper les allemands sur le lieu et la date du débarquement en Normandie.Si je me souviens bien Cicéron,valet de chambre se nommait Elia Basna (ou Bazna) et était un citoyen turc d'origine Albanaise.Ce dernier se croyait riche ne sachant pas qu'il était soudoyé par les allemands en monnaie-fausse.Le seul argent qu'il pu gagner fut l'argent que lui payat l'editeur de son livre "Cicéron".
    Cordialement
    Claude Rigot
Ecrivez votre commentaire sur "L'affaire Cicéron" de L.-C. Moyzisch
Quelle note donneriez-vous à ce produit ?


Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'informations ici.
X