Livraison suivie gratuite pour 20 € d'achats (France Métropolitaine) + d'infos

Book Hémisphères est une SCIC et entreprise d'insertion à but non lucratif

0,00 € 0 Mon panier

Votre panier est vide.

Encore 20,00 € pour obtenir la livraison gratuite (France) (France, conditions)

Chercher un livre
Search Form

Nos rayons

  • Etat: Occasion - Bon Etat
  • Date de cette édition: 2010

Livraison à 4.49 € (forfaitaire)
Gratuite dès 20 €

4,50 €

24,00 €

En stock - Disponible

    Informations complémentaires
  • Format: Grand Format
  • Langue: Français
  • Genre: Littérature > Biographies
  • Editeur: Le Grand Livre du Mois
  • Date parution: 2010
  • EAN: 9782286068363
  • ISBN: 9782286068363

Garanties & Services

Paiement sécurisé
Satisfait ou remboursé
Stock direct
Service personnalisé

Résumé

« Ma mère chantait, jouait du piano, veillait au bonheur de chacun. Mon père était connu, ma soeur une musicienne prodige, mon frère Hervé un matheux magnifiquement distrait. J'étais moi-même un cancre persévérant, ami des poètes maudits. Un piano sinon deux roucoulaient dans la maison. C'est beau les images d'Épinal, ça fait échec au destin...« Ce livre retrace la relation houleuse que j'ai toujours eue avec mon père, l'homme que j'ai le plus aimé, admiré, craint, et qui voulait me faire plier sous sa loi. Il raconte aussi le déclin familial des Queffélec, des gens contradictoires, aussi modestes que prétentieux, aussi discrets qu'arrogants. »Ce récit autobiographique s'achève avec la mo...

« Ma mère chantait, jouait du piano, veillait au bonheur de chacun. Mon père était connu, ma soeur une musicienne prodige, mon frère Hervé un matheux magnifiquement distrait. J'étais moi-même un cancre persévérant, ami des poètes maudits. Un piano sinon deux roucoulaient dans la maison. C'est beau les images d'Épinal, ça fait échec au destin...« Ce livre retrace la relation houleuse que j'ai toujours eue avec mon père, l'homme que j'ai le plus aimé, admiré, craint, et qui voulait me faire plier sous sa loi. Il raconte aussi le déclin familial des Queffélec, des gens contradictoires, aussi modestes que prétentieux, aussi discrets qu'arrogants. »Ce récit autobiographique s'achève avec la mort de sa mère, en 1969. « Elle a disparu si furtivement que je me demande encore aujourd'hui quand elle va rentrer. Avec le recul, écrit Yann Queffélec, je me pose une question. Ma mère a-t-elle jamais été heureuse avec nous, si exigeants ? Avec ce livre, je vais à sa rencontre, je la rejoins... »Source : L'Archipel

Lire la suite
Acheter le livre d'occasion Le piano de ma mère sur livrenpoche.com
Ce livre existe aussi dans les collections suivantes

Vous trouverez aussi ce livre dans ces rayons

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'informations ici.
X