Livraison suivie gratuite pour 20 € d'achats via DPD ou relais Pickup et 25 € en Colissimo (France Métropolitaine) + d'infos

Book Hémisphères est une SCIC et entreprise d'insertion à but non lucratif

Me connecter Je m'inscris
0,00 € 0 Mon panier

Votre panier est vide.

Sous-total : 0,00 €

Encore 20,00 € pour obtenir la livraison gratuite (France) (France, conditions)

15% de remise livre occasion

Chercher un livre
Search Form
Jean Merrien

FRANCE METROPOLITAINE

Le nom de Jean Merrien évoque irrésistiblement la Bretagne (où il est né en 1905) et la mer, à laquelle la plus grande partie de son couvre est consacrée. A part ses premiers ouvrages, La Mort jeune (1938) et Abandons de postes (1939), Bord à bord (Prix populiste 1944) et Le Refus (1946), l'avent...

Le nom de Jean Merrien évoque irrésistiblement la Bretagne (où il est né en 1905) et la mer, à laquelle la plus grande partie de son couvre est consacrée. A part ses premiers ouvrages, La Mort jeune (1938) et Abandons de postes (1939), Bord à bord (Prix populiste 1944) et Le Refus (1946), l'aventure maritime est le thème de ses romans tels L'Homme de la mer (Grand Prix de la mer 1948), Les Mémoires d'un yacht (1953) ou Valérie de la mer (1960). Si Jean Merrien est également le savant historien de la « course » (Tels étaient corsaires et flibustiers, 1957) et des marins (Christophe Colomb, 1955 ; Les Grands Drames de la mer, 1961 ; Le Légendaire de la mer, 1969 ; Vie quotidienne des ramis au temps du Roi Soleil, 1964, etc.), il a utilisé dans ses livres son expérience de la navigation (qu'il a pratiquée sur son propre bateau depuis l'âge de douze ans et dans la Marine de guerre) - citons entre autres : Dictionnaire de la met (1960), Petits Ports de Corse (1960), Ma Petite Voile en 60 leçons (1965), Naissance et vie du bateau (1965). Sous le pseudonyme de René Madec, il a publié des romans policiers dont l'abbé Garrec est le meneur de jeu ; sous celui de Christophe Paulin, il a écrit des « policiers marins ». Son couvre compte aussi de nombreux livres pour la jeunesse. Au total plus de quatrevingts ouvrages.
Jean Merrien, qui s'était fixé en Suisse depuis quelques années, est mort en juin 1972 ; après avoir consacré son dernier ouvrage à son ancêtre, Un certain chevalier de Freminville, 1970. Source : Le Livre de Poche

30 résultats

Afficher

30 résultats

Afficher

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'informations ici.
X