Fortune de France Tome VII : La volte des vertugadins

Robert Merle

Title

3,59 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre en Grand format Livre Grand Format
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 € Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré) Expédié sous 24h (jour ouvré)

Résumé de "Fortune de France Tome VII : La volte des vertugadins"

La volte est l'ancêtre de la valse, et le vertugadin, cette partie de la jupe qui au XVIIe siècle gonfle et s'arrondit à partir de la taille. Elle volte et . virevolte à plaisir en ce .roman, qui se présente comme une suite de Fortune de France et montre le... Voir plus...

  • "Fortune de France Tome VII : La volte des vertugadins" de Robert Merle
  • Collection : Fallois GF chez De Fallois
  • Genre : Historique
  • 506 pages
  • Paru en 1991 dans cette collection
  • Livre en Grand format Livre Grand Format
  • Livre en français Livre en Français
  • EAN : 9782877061216

La volte est l'ancêtre de la valse, et le vertugadin, cette partie de la jupe qui au XVIIe siècle gonfle et s'arrondit à partir de la taille. Elle volte et . virevolte à plaisir en ce .roman, qui se présente comme une suite de Fortune de France et montre le fils du marquis de Soriac, Pierre-Emmanuel, faire ses premières armes au bal de sa mère illégitime, la duchesse de Guise.
De 1607 à 1610, en ces trois dernières années du règne d'Henri IV, l'heure paraît toute donnée à la frivolité. Ce ne sont que fêtes et festins, folles dépenses de vêture et parure bals, ballets dévêtus, don juans aux multiples amours, hautes dames libertines, filles d'honneur vénales, maris complaisants, princes du sang stupéfiants de nullité.
La cour s'amuse intrigue et complote, la Reine querelle le Roi, ses maîtresses le trompent, ses ministres le trahissent, et Henri IV - dont le seul amour réussi est celui qu'il porte au charmant petit dauphin - semble consacrer plus de temps aux jeux de cartes qu'à son royaume.
Derrière cette apparence il y a une réalité : un Paris magnifique et puant, une insécurité générale, des domestiques insupportables et dévoués, des petites gens tuées par les premiers froids, des boutiquiers écrasés par les édits. Quant au Roi, il maintient sans faiblir une double lutte : à l'intérieur du royaume, contre les fanatiques qui voudraient l'éradication par le fer ou l'exil des protestants; et à l'extérieur, contre les ambitions hégémoniques des Habsbourg d'Espagne, champions par ailleurs de l'intolérance religieuse.
Le récit grouille de personnages, les dialogues abondent, la langue est savoureuse. L'auteur s'amuse, s'attendrit, cueille au passage maintes fleurettes, sans que jamais soient perdus de vue les grands problèmes du temps qui, pour l'essentiel, sont encore ceux du nôtre.

Source : Le Livre de Poche, LGF

Source : France Loisirs

Produits récemment consultés