Le printemps des pierres

Michel Peyramaure

Title

9,94 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre format poche Livre Poche
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 4.49 € (France), Gratuite dès 20 € Livraison à partir de 3.98 € (France), Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré) Expédié sous 24h (jour ouvré)

Résumé

Ces hommes des cathédrales, qui étaient-ils ? D'où venaient-ils ? Quels étaient leurs mobiles ? A contempler leurs oeuvres, on serait tenté d'imaginer des géants, des êtres mystérieux venus du cosmos, dotés de facultés supra-normales et de secrets.
Ces personnages, Michel Peyramaure a tenté, après s' tre imprégné de leur... Voir plus...

  • Collection : Le Livre de Poche n°5935 chez Librairie Générale Française
  • Genre : Historique
  • 437 pages
  • Paru en 1984 dans cette collection
  • Livre format poche Livre Poche
  • Livre en français Livre en Français
  • EAN : 9782253034827

Ces hommes des cathédrales, qui étaient-ils ? D'où venaient-ils ? Quels étaient leurs mobiles ? A contempler leurs oeuvres, on serait tenté d'imaginer des géants, des êtres mystérieux venus du cosmos, dotés de facultés supra-normales et de secrets.
Ces personnages, Michel Peyramaure a tenté, après s' tre imprégné de leur travail et de leur cadre de vie, après être descendu au plus profond de cette époque riche d'intelligence, de créativité, de foi et d'espoir, de les recréer et de leur donner un nom, à eux qui n'ont laissé nulle part leur signature et qui savaient, en se lançant dans cette grande aventure qu'est la construction d'une cathédrale, qu'ils n'en verraient pas la fin. Pour construire Notre-Dame de Paris, il a fallu près d'un siècle. Environ huit siècles plus tard, mutilée rongée par les injures du temps et la sottise des hommes, elle est encore debout. Et elle témoigne.
C'est ce témoignage que Michel Peyramaure a recueilli.
A travers l'oeuvre, lé romancier a cherché les hommes qui l'ont réalisée : le maître d'oeuvre (Jean), son adjoint (Vincent}, le « concepter » (l'évêque Maurice de Sully), les rois de France qui ont ouvert largement leur coffre, lés bourgeois et les gens petit peuple qui ont sacrifié un peu de leur fortune pour leur salut éternel.
Ce témoignage, fi l'a cherché surtout ,à travers les tâcherons, les humbles (terrassiers, carriers, maçons, imagiers, charpentiers, verriers; compagnons) qui croyaient à la sainteté de leur tâche. Autour de ce gigantesque vaisseau en train dé s'élever dans le ciel de Paris, de cette fabuleuse floraison de pierres, c'est le prin ps tumultueux du Moyen Age qui revit. L'auteur nous conduit à travers les écoles qui affirment déjà, quelques années après la mort d'Abélard, la puissance de l'esprit, au fond de la Cour des Miracles, dans les bordels, les prisons, les maisons de chanoines, les lazarets. Il nous fait visiter cette sorte de ghetto qu'était le quartier juif de la Petite-Madian, dans l'île de la Cité, et surtout le chantier grouillant d'une population laborieuse, éprise de liberté.
Au fil de ce roman surgissent de pathétiques portraits de femmes, les unes tendues vers la pureté, les autres vers le vice, toutes, qu'elles se nomment Jeanne Bigue, Sybille, Tiphaine, Jacoba ou Clémence, brûlantes de passion.

Source : Le Livre de Poche

Produits récemment consultés