Le règne des affranchis

Claude Onesta

Title

3,19 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre en Grand format Livre Grand Format
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 € Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, Espagne en Mondial Relay),
    Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré) Expédié sous 24/48h (jour ouvré)

  • Paiement sécurisé
  • Acheter Le règne des affranchis de Claude Onesta d'occasion.
  • chez Michel Lafon
  • Genre : Jeux
  • Paru en 2014 dans cette collection
  • EAN : 9782749923505

Le plus charismatique des coaches sportifs nous entraîne dans les coulisses de ses emblématiques victoires en championnats. Matches effrénés, combats et sacrifices… un caractère de meneur qui s'est forgé dans une famille de réfugiés italiens, antifascistes et communistes. « Manieur de caractères », « réflexif de gauche », le sélectionneur le plus fort du monde connaît bien les hommes, et a tiré de ses expériences des enseignements riches qui nourrissent son travail et qu'il partage aujourd'hui dans son livre.
Claude Onesta y démontre que son insolente réussite est une philosophie de vie que chacun peut adopter. Il a pour principaux modèles  des figures de gauche bien connues pour leur engagement jusqu'au-boutiste: Voltaire, Jaurès et le Che Guevara : « Je me sens porteur dans le jeu du même message de liberté, de révolte, que portaient ces hommes-là. Résister et faire plier l'adversaire.» Avec sa verve incomparable et authentique, Claude Onesta raconte à c½ur ouvert son histoire d'irréductible Tarnais, de professeur d'EPS déçu par une Éducation nationale qui méprise le sport, alors qu'il révèle le caractère et les valeurs d'un individu.
Il nous invite à nous émanciper d'une réalité imposée tout en maniant l'art de la ruse – comme dans un match de hand – pour tourner les contraintes de son environnement à son avantage, trouver la faille de l'autre ou encore exploiter de manière créative l'imprévu ! Et le plus important, toujours rester solidaires. Car pour Claude Onesta : « L'enfer, c'est toujours seul et sans les autres. »

Source : Michel Lafon