Passer aux informations produits
1 de 1

Commandos de choc en Indochine

Commandos de choc en Indochine

  • Livre Format Poche Poche
  • En français Français
Prix habituel 7,00 €
Prix habituel Prix promotionnel 7,00 €
Promo
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Expédition sous 24/48h | jour ouvré

Livraison à 2.49€ avec Mondial Relay. Gratuite dès 25 €

Paiement sécurisé
  • American Express
  • Apple Pay
  • Mastercard
  • PayPal
  • Visa

Un achat engagé

  • Soutenez une coopérative à but non lucratif
  • Livre collecté, stocké et traité en France
  • Participer à une économie circulaire
Afficher tous les détails
  • Résumé

    Le 9 mars 1945, par un coup de force fulgurant, les Japonais massacrent les garnisons françaises d'Indochine. Une poignée de parachutistes des services secrets de la France Libre survivent su carnage. Retranchés dans les vertigineuses montagnes du Nord-Laos, ces quelques hommes affamés et en loques, oubliés de tous, décident de poursuivre seuls le combat. Dans une jungle immuable et étrange où les guerriers indigènes attaquent encore le tigre à la lance et où les troupeaux d'éléphants sacrifient, selon un rite millénaire et barbare, les ancêtres agonisants, les guérilleros français harcèlent l'ennemi, soulèvent les peuples des montagnes et libèrent des territoires entiers. Leur guerre durera plus de neuf ans.
    L'ennemi a changé. Aidés par les Chinois et les Américains, les Viêt-minhs ont remplacé les Japonais, désastre après désastre s'abattent sur l'armée française, les commandos des services secrets ne renoncent pas. Ils deviennent les « Viets des Viets ». Après chaque nouvelle victoire de Giap, ils embrasent les forêts et les montagnes conquises par les troupes rouges. A les voir vivre, se battre et mourir à un contre cent, à assister à la ruée sauvage des guerriers mans aux jambières d'argent où à la levée en masse des seigneurs de la guerre méos, nungs ou thais, une angoissante question se pose : la France a-t-elle livré en Indochine la guerre qu'il fallait ? Ancien officier de la, célèbre IIe demi-brigade de parachutistes de choc, Erwan Bergot a retrouvé, après deux ans d'enquête, les survivants de cette épopée oubliée où la mort, la torture et la trahison rôdent à chaque carrefour des pistes, mais où les fantastiques renversements de situation propres aux luttes révolutionnaires peuvent, enire autres révélations apportées par l'auteur, permettre aux tribus montagnardes de saper l'ordre viêt-minh sur la frontière de Chine su point de provoquer l'intervention des divisions de Mao Tsé-toung.. Fresque saisissante de combats d'une violence à nulle autre pareille, éclairage de la face cachée de la tragédie indochinoise, l'ouvrage d'Erwan Bergot est d'autant plus attachant qu'il rompt avec les clichés des habituels récits de guerre. Blessé lui-même trois fois su combat, Erwan Bergot dépeint, sans fard ni complaisance, ses camarades pour qui la guerre est, avant tout, un moyen d'aller jusqu'au bout ,de l'idée qu'ils se font d'eux-mêmes et de l'insolite vocation qu'ils ont choisie: celle de professionnels d'une guerre menée en fraude.

    Source : Le Livre de Poche, LGF
  • Caractéristiques