Nous n'irons plus au bois

Marguerite Gurgand

Title

2,50 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre en Grand format Livre Grand Format
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 € Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, Espagne en Mondial Relay),
    Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré)


  • Expédié sous 24/48h (jour ouvré)

  • Paiement sécurisé

Résumé de "Nous n'irons plus au bois"

Il y a dans le sud du Poitou (ou, pour être plus précis, le département des Deux-Sèvres) un village nommé Tillou. C'est là que Marguerite Gurgand est née en 1916, c'est là qu'elle'est revenue « passer le reste. de son âge » après avoir surmonté l'atteinte d'un cancer. Entre ces... Voir plus...

  • Acheter Nous n'irons plus au bois de Marguerite Gurgand d'occasion.
  • chez Mazarine (Editions)
  • Genre : Récit
  • 254 pages
  • Paru en 1979 dans cette collection
  • EAN : 2863740024

Il y a dans le sud du Poitou (ou, pour être plus précis, le département des Deux-Sèvres) un village nommé Tillou. C'est là que Marguerite Gurgand est née en 1916, c'est là qu'elle'est revenue « passer le reste. de son âge » après avoir surmonté l'atteinte d'un cancer. Entre ces deux dates? L'existence d'une femme au foyer, d'une mère de famille. Banale, dit-elle. Et le dit trop vite : en y regardant de plus près, n'a-t-elle pas trouvé les éléments pour écrire Nous n'irons plus au bois (1979)? Des souvenirs plus lointains lui inspirent ensuite Les Demoiselles de Beaumoreau (1981), trois fois couronné (Prix des Maisons de la Presse, Prix du Livre Inter, Prix de l'Académie de Bretagne). Elle s'y révèle conteuse et historienne comme son fils Jean-Noël qui, avec Pierre Barret, a peint l'épopée des Croisés dans Les Tournois de Dieu ou Priez pour nous à Compostelle. Marguerite Gurgand est décédée à Tillou le 30 octobre 1981. Son histoire à elle et celle des petites gens du Bas-Poitou et du pays briard, voilà ce que Marguerite Gurgand retrace dans Nous n'irons plus au bois - avec quelques aménagements « soit pour éviter de gêner ceux qui les ont vécues avec elle, soit parce qu'elle n'a jamais pu s'empêcher de vouloir que les souvenirs, comme les divisions, tombent juste ». L'histoire, donc, de Fannie et de Pierre son mari, de leurs voisins Cousine Marie, Monsieur Théophile, Victorine la Toucheuse fille de maufaisant, le garde bègue et sa garderesse, de bien d'autres encore appartenant à une époque plus reculée mais restée vivace dans les mémoires, pécheurs d'anguilles, jeteux de sorts, meneurs de loups, chouans ou républicains. Une vie de femme, la vie d'un pays en proie au modernisme et à ses remembrements destructeurs avec, en contraste, les images du passé qui apparaissent au détour de pages tour à tour frémissantes, amusées, amusantes, composant une fort jolie chronique du pays poitevin au temps jadis et au temps présent.

Source : Le Livre de Poche, LGF

Liquid error: Could not find asset snippets/azexo-footer-scripts.liquid