Plus profond que l'abîme

Manès Sperber

Title

12,00 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre format poche Livre Poche
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, en Mondial Relay), Gratuite dès 20 € Livraison à 1.99 € (France, Belgique, Lux, Espagne en Mondial Relay),
    Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré)


  • Expédié sous 24/48h (jour ouvré)

  • Paiement sécurisé

Résumé de "Plus profond que l'abîme"

Dans Et le buisson devint cendre, Manès Sperber évoquait la cruelle expérience des militants communistes d'Europe centrale, leur déception et le conflit qui opposait en eux l'homme au partisan. Plus profond que l'abîme nous montre Doïno Faber revenu à Vienne profondément marqué par le drame où beaucoup de ses compagnons... Voir plus...

  • Acheter Plus profond que l'abîme de Manès Sperber d'occasion.
  • chez Calmann-Lévy
  • Genre : Roman
  • 330 pages
  • Paru en 1950 dans cette collection

Dans Et le buisson devint cendre, Manès Sperber évoquait la cruelle expérience des militants communistes d'Europe centrale, leur déception et le conflit qui opposait en eux l'homme au partisan. Plus profond que l'abîme nous montre Doïno Faber revenu à Vienne profondément marqué par le drame où beaucoup de ses compagnons de lutte ont péri. 1l a perdu le goût de vivre sans avoir encore celui de mourir. Il faudra un long séjour solitaire dans la villa isolée de son vieux maître Stetten pour qu'au contact de la nature il se reprenne et accepte à nouveau sa lourde condition d'homme.
Cependant, le destin de l'Europe suit sa marche inexorable. C'est l'Anschluss qui oblige Stetten et Doïno à chercher refuge à Paris où se trouvent déjà Edy, Josmar et d'autres de leurs camarades. Sur le fond général de l'aveuglement et de l'indifférence, les luttes implacables, les haines, les espérances et les efforts dérisoires s'en-
trelacent pour tisser la trame de ces jours d'avant le cataclysme. ("est Munich, puis la guerre. Témoin déchiré, Stetten s'éteindra au début des hostilités. Doïno, qui s'était engagé dans l'armée française, connaît, après l'armistice de 1940, un désespoir « plus pro-fond que l'abîme », mais l'espoir, amer et tenace, est si fort au coeur de l'homme, qu'il suffira de la voix d'un enfant pour l'obliger à continuer sa route.
L'auteur a pour les héros de ce livre la lucidité du clinicien, sans en avoir l'impassibilité. La passion contenue qui vibre dans ces pages atteste que Manès Sperber est incapable de jamais désespérer de l'homme.

Source : Le Livre de Poche

Liquid error: Could not find asset snippets/azexo-footer-scripts.liquid