Coups fourrés

James Graham

Title

3,85 €

Disponibilité : En Stock

Informations complémentaires

  • Livre format poche Livre Poche
  • Livre en français Livre en Français
  • Livraison à 4.49 € (France), Gratuite dès 20 € Livraison à partir de 3.98 € (France), Gratuite dès 20 €
  • Expédié sous 24h (jour ouvré) Expédié sous 24h (jour ouvré)

Résumé de Coups fourrés

Le Fils de la Lumière s'écrasa sur le sol, la tête la première. Il resta un long moment le nez dans la poussière, le corps agité de soubresauts, mais quand Turk coupa la corde qui liait ses poignets, il se redressa lentement.
- Je peux m'en aller ? demanda-t-il d'un... Voir plus...

  • Coups fourrés de James Graham
  • Collection : Punch n°116 chez Presses de la Cité
  • Genre : Policier
  • 223 pages
  • Paru en 1974 dans cette collection
  • Livre format poche Livre Poche
  • Livre en français Livre en Français

Le Fils de la Lumière s'écrasa sur le sol, la tête la première. Il resta un long moment le nez dans la poussière, le corps agité de soubresauts, mais quand Turk coupa la corde qui liait ses poignets, il se redressa lentement.
- Je peux m'en aller ? demanda-t-il d'un air peureux en regardant tour à tour ses deux bourreaux.
- On ne demande que ça. (Turk sortit le browning de sa ceinture et le pointa sur lui.) Lève-toi et cours le plus vite que tu peux. (Il montra du doigt le bord de la falaise.) Tu vois ce caillou blanc : tu trouveras derrière un chemin qui descend jusqu'à la plage. Je vais compter lentement jusqu'à trois. Si je te vois encore quand je m'arrête, je te flanque une balle dans la tête.
Le hippie démarra la tête en avant, comme un champion de cent mètres disputant la finale olympique. Il était déjà presque arrivé à la pierre blanche quand Turk murmura : " Deux ", puis il disparut brusquement. On entendit un grand cri, puis le silence.
En m'approchant du bord de la falaise pour jeter un coup d'oeil derrière le caillou blanc, je constataj que la paroi tombait en chute libre jusqu'à la plage située quelque deux cents mètres en contrebas. Jamais une chèvre des neiges n'aurait pu s'en sortir en un seul morceau.
- Il n'y avait pas de chemin, dis-je en me tournant vers Turk.
- Je sais, je suis un terrible menteur.
Il tourna les talons et se dirigea vers la jeep.

Source : Presses de la Cité

Produits récemment consultés