Passer aux informations produits
1 de 1

Le cavalier suédois

Le cavalier suédois

  • Livre Format Poche Poche
  • En français Français
Prix habituel 3,19 €
Prix habituel Prix promotionnel 3,19 €
Promo
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés à l'étape de paiement.
Expédition sous 24/48h | jour ouvré

Livraison à 2.49€ avec Mondial Relay. Gratuite dès 25 €

Paiement sécurisé
  • American Express
  • Apple Pay
  • Mastercard
  • PayPal
  • Visa

Un achat engagé

  • Soutenez une coopérative à but non lucratif
  • Livre collecté, stocké et traité en France
  • Participer à une économie circulaire
Afficher tous les détails
  • Résumé

    Dans l’Europe orientale au début du XVIIIe siècle, aux confins de la Prusse et de la Pologne, le jeune roi Charles XII de Suède rêve de se tailler un empire qui irait de la Baltique à la mer Noire... et y réussit presque. Un jeune officier de ses troupes, déserteur et pourchassé, prend la place d’un voleur de grand chemin pour échapper à la potence - lequel voleur prend sa place dans la vie. Et c’est l’histoire de ce dernier qui nous est contée : poursuite endiablée d’un bonheur qui toujours échappe, jusqu’à la chute finale, attendue et d’autant mieux pathétique, où la Mort reprend ironiquement ses droits.Perutz considérait Le Cavalier suédois - où il traite avec un sens très cinématographique du « suspense » le thème angoissant entre tous de la substitution d’identité - comme son roman le plus inspiré. Le fait est qu’avec le recul du temps ce récit mouvementé gouverné de bout en bout par l’Ange du Bizarre apparaît à nos yeux comme l’une des plus singulières réussites de la littérature allemande de l’époque. Surtout nous bouleverse ici l’aventure d’un homme qui joue systématiquement les meilleures cartes de l’existence... pour marcher finalement, libéré de tout (sauf de l’amour), vers le supplice ultime qui depuis toujours l’attendait. Peu de textes à ce point parviennent à impliquer leur lecteur dans le réseau charnel d’une destinée vécue pour le meilleur et pour le pire - si ces deux mots, au bout du compte, ont encore un sens.

    Source : Phébus
  • Caractéristiques